BIENVEILLANCE

ARGUMENTUM AD HOMINEM

La contribution ce n'est pas que payer des impôts !

Depuis de nombreuses années le printemps sonne l'arrivée des feuilles sur les arbres, et pour beaucoup d'entre nous, celle des feuilles de déclaration de revenus.

Ensuite le verdict tombe après des calculs alambiqués ayant comme résultat tout un lot d'impôts en tous genres à régler... sensés vous faire participer à la hauteur de votre implication dans le monde dit des "actifs" !

Aussi même avec un impôt à la source, notre rôle de contribuable est et restera dans la logique d'une organisation politico-économique pour que le pays puisse avancer.
Une fois de plus cependant, le système mis en place nous "impo-se" (pour des impôts c'est normal me direz-vous^^) un fonctionnement arbitraire, à peine évoqué lors de nos études...
Et pourtant à bien y réfléchir, il y a plusieurs façons de contribuer, laissez-moi vous expliquer comment...

Durer moins longtemps que les Contributions

Par
Christophe
Bardone
Christophe BARDONE low def 3 d4722
colibri

Dans le langage familier, cette expression intéressante présume bien du caractère "éternel" des impôts.
Est-ce à dire que nous soyons résignés à en payer sans les remettre en question ?

Pour ma part, depuis des années je me suis fait mon idée et j'ai adapté mon fonctionnement à une vision un peu moins restrictive.
Tout d'abord avant de vous expliquer ma manière de fonctionner, faisons un petit rappel de ce que sont les impôts.

De manière simple rassurez-vous.
Dans une société qui se veut civilisée, les individus essaient de cohabiter ensemble en partageant des biens et des services communs à tous : les routes, les écoles publiques, les lampadaires mais aussi l'armée, la solidarité, la justice...
Aussi les citoyens payent directement ou indirectement ces dépenses à travers les services de l'État (l'administration composée de fonctionnaires et les bâtiments pour qu'ils y travaillent), le tout financé par le biais des impôts et des taxes.

Nous ne rentrerons pas ici dans le détails des impôts directs et indirects, cela n'étant pas la finalité de ce post.
Dès lors, le gouvernement se comporte un peu comme un entreprise qui doit gérer ses dépenses à travers un budget annuel.
D'un côté les dépenses (biens et services évoqués ci-dessus), et de l'autre les recettes (les impôts) permettant tant bien que mal d'équilibrer le budget.
Ainsi les différents ministres et autres cabinets ministériels, délèguent leurs actions à travers un maillage sur tout le territoire.
Ce sont donc les maires, les députés et les conseillers régionaux qui redescendent les ordres à mettre en place, par ses salariés à la solde de cette machinerie qu'est l'administration.

Ayant compris ce fonctionnement qui a le mérite d'être universel (tous les pays quasiment fonctionnent de cette manière), je me suis cependant intérrogé sur comment faire si je n'étais pas d'accord avec certaines dépenses du gouvernement.
Par exemple avec le financement d'un porte-avion nucléaire en opposition avec mes valeurs ?
Hormis s'inscrire dans un parti alternatif dit d'opposition, un des meilleurs choix qui m'a été donné de connaître est celui de contribuer d'une autre manière...

Comment faire concrètement ?

Quand contribution rime avec action !
Allez ! Je lève le voile sur ma vision des contributions : passez à l'action selon vos convictions !

Autrement dit lorsque vous voulez amener votre part dans ce monde (autre définition du mot contribuer), vous pouvez le faire de 2 manières : soit en remettant gentiment une part de votre salaire gagné pour votre juste travail > c'est l'impôt sur le revenu.
Soit en décidant de NE PAS PAYER D'IMPOT sur ce travail en le réinvestissant.

Bien entendu pour réinvestir, il va vous falloir "vous mouiller" un peu plus, en sortant de la case du salariat pour celle de l'entrepreneur.
Pour qui hésiterait encore à sauter le pas, référez-vous à cet excellent article : vous y apprendrez que finalement le pas n'est pas si grand que ça à faire à notre époque... d'opportunités !

Dans le premier cas, vous donnez votre contribution à un système (les élus) en espérant qu'ils en fassent quelque chose de bien : genre des centrales nucléaires, des radars sur les routes, des dîners de gala pour les ministres etc.

Dans le second cas, vous prenez le fruit de votre travail (les bénéfices) et le réinvestissez dans des projets qui vous tiennent à coeur.
Si ces projets contribuent à un monde meilleur (des produits bio, un nouveau service aidant les autres etc.), et que vous investissez dans une machine pour produire plus de bons produits, dans des salariés pour agrandir votre chiffre d'affaires, pour encore plus impacter le monde selon vos valeurs, vous CONTRIBUEZ dès lors de la manière la plus intelligente qui soi, il me semble : en devenant RESPONSABLE.
Responsable de votre vie, du futur de votre planète, du futur de vos enfants, tel le colibri dans cette légende amérindienne :
Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! » Et le colibri lui répondit : «Je le sais, mais je fais ma part.»

Pour résumer

Amener des changements radicaux dans votre vie, c'est l'objectif de mes publications.
Afin que vous ayez des résultats dans votre vie extra-ordinaires (oui hors de l'ordinaire, du bof, du commun !!!) comme j'ai la chance d'en avoir, passez à L'ACTION.
Pour cela programmez-vous dans votre agenda, téléphone ou tout autre endroit vous permettant d'avoir vos "Pense-(pas)Bête" la nouvelle action que vous inspire ce partage que je vous fais.
Et partagez ci-dessous votre passage à l'action !
Les gens qui se bougent sont de plus en plus rares, faites vous connaître.
Je vous souhaite une belle vie.
Christophe Bardone

Ces articles pourraient vous intéresser

Sprint ou Marathon ?

Pour ceux qui me lisent régulièrement, le titre peut sembler un peu déplacé !En effet, le capitalisme ayant usé et abusé de la compétitivité pour mettre en avant les qualités à (soit disant) avoir, pour être un leader, on peut s'interroger à raison s …

Avez-Vous le Syndrome du Crocodile Dundee ?

Les moeurs évoluent, tout comme les façons de communiquer, ce n'est un secret pour personne. Mais depuis une dizaine d'années, cela s'est accéléré, cadencé par la rapidité de nos processeurs informatiques relayée par la fibre optique et les réseaux 3 …

Les Nouveaux Riches

L'avènement de l'ère informatique et plus particulièrement du web, a radicalement changé la façon de travailler de l'humanité.Parmi les bouleversements majeurs, il y a en toute première position l'accélération des échanges de communication (emails, t …

Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir commenter !

Flux RSS des commentaires

BIENVEILLANCE

ARGUMENTUM AD HOMINEM